Découvrez notre conseil d’administration : Megan Longley, c.r.

Publié par
mercredi, 5 janvier 2022
Publié dans Dernières nouvelles

Depuis sa création en 1974, l’ICAJ s’emploie à promouvoir une saine administration de la justice ainsi qu’à soutenir la communauté juridique de toutes les manières possibles. L’ICAJ tient à remercier les membres de son conseil d’administration, qui partagent leurs compétences et œuvrent à l’amélioration du système de justice avec cœur et intelligence, au bénéfice de la société tout entière. Les actions et programmes de l’ICAJ ne seraient pas possibles sans le dévouement de ces professionnels remarquables.

Texte original en anglais

Que représente l’ICAJ pour vous ?

J‘ai rejoint le conseil d’administration de l’ICAJ en novembre 2021. Je suis membre de l’ICAJ depuis plusieurs années. L’étendue des sujets abordés et la possibilité d’établir des liens entre les différents intervenants du système de justice sont vraiment les points forts de l’ICAJ.

Pourquoi est-ce important pour vous d’être active et de vous impliquer en marge de votre fonction ?

Je crois fermement que le système fonctionne mieux lorsque les gens partagent des points de vue, de l’information et des solutions. Par conséquent, j’ai toujours essayé de m’engager à la fois auprès de la communauté juridique et de la communauté au sens large afin d’améliorer la justice pour tous, en particulier pour les personnes marginalisées et qui rencontrent des obstacles.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre travail ?

Dans le cadre de mon poste actuel, je suis en mesure de fournir des services d’aide juridique aux gens et à la communauté, tout aidant les étudiants à prendre conscience des freins à la justice et de l’importance de travailler avec empathie tout en tenant compte de vastes systèmes, et non seulement de questions juridiques isolées, ce qui constitue un véritable privilège.

Y a-t-il une cause qui vous tient davantage à cœur ?

En tant qu’aide juridique d’expérience, la lutte contre les obstacles systémiques à l’accès à la justice me passionne vraiment. Je suis également membre du conseil d’administration du Réseau juridique VIH, qui s’occupe des questions juridiques et des droits de la personne liés au VIH et aux personnes touchées par le VIH, à la fois au niveau politique et au niveau communautaire. Le travail de cette organisation est capital et je suis très fière d’être associée aux efforts qu’elle fournit pour faire avancer les droits de la personne.

Quelle est la dernière loi ou débat public qui vous a marqué ?

Puisque je travaille auprès de personnes à faible revenu, les discussions actuelles à l’échelle nationale sur les sans-abris, le revenu garanti et le racisme systémique dans le système judiciaire me touchent beaucoup. Ma clientèle est confrontée à ces questions au quotidien, et il est encourageant de voir qu’elles sont portées devant le grand public.

Lorsque vous avez choisi d’étudier le droit, pensiez-vous ensuite poursuivre une carrière d’avocate ?

J’ai poursuivi des études de droit après avoir obtenu un diplôme de premier cycle en biologie. Je n’avais pas l’intention de pratiquer le droit. Cependant, en troisième année de droit, j’ai passé un trimestre à la Dalhousie Legal Aid Clinic, et cela a complètement changé ma voie. Après cette expérience, j’ai su que je voulais être avocate et travailler dans un milieu d’aide juridique. Revenir à l’aide juridique de Dalhousie près de 30 ans après mon passage en tant qu’étudiante me permet de boucler la boucle.


À propos de Megan Longley, c.r.

Membre du Conseil d’administration de l’ICAJ
Directrice générale au Service d’aide juridique de Dalhousie, Université de Dalhousie – Schulich School of Law

Megan Longley, c.r., a pris la direction du service d’aide juridique de la Schulich School of Law à l’automne 2021. Elle a reçu son diplôme de cette même université en 1994 et a été admise au Barreau de la Nouvelle-Écosse en 1995. Après avoir exercé en pratique privée, elle a rejoint l’aide juridique de la Nouvelle-Écosse en 1999. Megan a principalement exercé en tant qu’avocate de la défense en matière pénale, au tribunal de la jeunesse, pendant une bonne partie de sa carrière. Elle est devenue gestionnaire du bureau d’aide juridique pour la jeunesse de la Nouvelle-Écosse en 2011. En 2015, elle a rejoint l‘exécutif en tant que directrice de la prestation de services puis est devenue directrice générale de l’aide juridique de la Nouvelle-Écosse en 2016. Megan a été présidente de la Nova Scotia Criminal Lawyers’ Association. Elle siège au conseil d’administration du Réseau juridique canadien VIH/SIDA et fait également partie de divers comités liés au milieu des tribunaux et de la justice. Megan a également représenté l’Association des régimes d’aide juridique du Canada auprès du Comité d’action national sur l’accès à la justice du Canada. Elle est membre du conseil d’administration de l’ICAJ depuis 2021.

Biographie intégrale

À propos de l'auteur

ICAJ

ICAJ

Fondé en 1974, l’Institut canadien d’administration de la justice (ICAJ) rassemble les individus et les institutions au service de l’administration de la justice et vise à promouvoir l’excellence en favorisant l’acquisition de connaissances, la formation et l’échange d’idées. L’ICAJ offre des programmes de formation multidisciplinaires qui s’adressent à tous les acteurs du système de justice, rédige des rapports et émet des recommandations pouvant servir d’assise au changement.