ICAJ Institut canadien d'administration de la justice Écouter. Apprendre. Inspirer.

L'ICAJ a déménagé!

Nouvelles coordonnées à compter du 1er avril 2019 : 5950, chemin de la Côte-des-Neiges, bureau 450, Montréal, Québec, Canada H3S 1Z6, Tél. : 514 731-2855 / Téléc. : 514 731-3247

L’impact de l’intelligence artificielle et des médias sociaux sur les institutions juridiques

44e Conférence annuelle
Du 16 au 18 octobre 2019, Québec

Maîtres chez nous : souveraineté juridictionnelle ou contrôle judiciaire

Le 25 mai 2019, Montréal

Séminaire sur la rédaction des décisions

Les 29 et 30 mai 2019, Montréal
Offert conjointement avec le CTAC

Poste à pourvoir

Directrice générale ou directeur général ― The Law Foundation of British Columbia
(Annonce en anglais)

Qui sommes-nous?

Fondé en 1974, l’Institut canadien d’administration de la justice (ICAJ) rassemble les individus et les institutions au service de l’administration de la justice et vise à promouvoir l’excellence en favorisant l’acquisition de connaissances, la formation et l’échange d’idées. L’ICAJ offre des programmes multidisciplinaires qui s’adressent à tous les acteurs du système de justice, rédige des rapports et émet des recommandations pouvant servir d’assise au changement.

Devenez membre

Les membres de l'ICAJ représentent toutes les régions du Canada. Parmi ceux-ci, on retrouve des membres de la profession juridique, de la magistrature et des tribunaux administratifs, des professeurs et des étudiants en droit, des rédacteurs législatifs, des administrateurs judiciaires, des représentants d'organismes gouvernementaux, d'organismes communautaires et des forces policières, des journalistes, ainsi que des membres du public.

Nos services et programmes de formation sont offerts dans les deux langues officielles.

Gardez le contact

Abonnez-vous à notre infolettre pour suivre l’actualité de l’ICAJ et être au courant des nouvelles formations offertes.

Blogue Dernières nouvelles

Une histoire du droit, de la justice et de l’indépendance*

En 1616, Lord Coke est juge en chef de la Cour du Banc du Roi d’Angleterre. Depuis sa nomination comme juge, Lord Coke rend des opinions qui déplaisent au roi Jacques 1er. Ainsi, en 1607, dans Prohibitions del Roy, Lord Coke, qui est alors juge en chef de la Cour des plaids communs, conclut que…