Découvrez notre conseil d’administration : l’honorable juge en chef Michael J. Wood

Publié par
mercredi, 24 novembre 2021
Publié dans Dernières nouvelles

Depuis sa création en 1974, l’ICAJ s’emploie à promouvoir une saine administration de la justice ainsi qu’à soutenir la communauté juridique de toutes les manières possibles. L’ICAJ tient à remercier les membres de son conseil d’administration, qui partagent leurs compétences et œuvrent à l’amélioration du système de justice avec cœur et intelligence, au bénéfice de la société tout entière. Les actions et programmes de l’ICAJ ne seraient pas possibles sans le dévouement de ces professionnels remarquables.

Texte original en anglais

Que représente l’ICAJ pour vous ?

L’ICAJ représente un groupe diversifié de juges, avocats, étudiants, professeurs et autres personnes engagées dans l’amélioration de l’administration de la justice au Canada. Il est unique par l’ampleur des perspectives qu’il rassemble. Je me suis joint au conseil d’administration en 2015. La Conférence annuelle est toujours un événement important, car elle porte sur des questions pertinentes et aborde fréquemment des questions difficiles dont l’on doit absolument discuter.

Pourquoi est-ce important pour vous d’être actif et de vous impliquer en marge de votre fonction ?

En tant que juge, il existe des limites aux activités extérieures autorisées, néanmoins il est important que les membres de la magistrature s’engagent de manière appropriée avec les parties prenantes du système judiciaire. Ainsi, il peut y avoir l’occasion d’échanger des idées et de discuter de questions qui ont une incidence sur la façon dont nous exerçons nos fonctions. Il est également agréable et instructif de rencontrer des personnes qui ne sont pas juges dans un cadre moins formel, comme une réunion ou une conférence.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre travail ?

La possibilité de continuer à m’informer sur des questions qui sont importantes pour les membres de notre société et qui, dans certains cas, influencent leur avenir.

Que pensez-vous de l’exposition sur Internet des affaires juridiques ?

Le système judiciaire prospère lorsque le public peut voir et comprendre comment il fonctionne. Cela renforce la confiance dans l’intégrité du processus et des décisions prises. L’Internet joue un rôle important dans cet accès au public. Bien qu’il existe un risque d’utilisation abusive, celui-ci peut être géré et ne l’emporte pas sur l’intérêt de soumettre le travail des tribunaux à l’examen du public.

Êtes-vous présent sur les médias sociaux ? Si oui, comment ? Pensez-vous qu’ils favorisent l’accès à la justice pour tous ?

Je ne suis pas personnellement sur les médias sociaux bien que je puisse voir l’intérêt potentiel pour les tribunaux d’utiliser ces plateformes pour communiquer une variété d’informations.

Lorsque vous avez choisi d’étudier le droit, pensiez-vous ensuite poursuivre une carrière de juge ?

Pendant mes études de droit, je ne pensais pas du tout à devenir juge. J’estimais que mon diplôme de droit me permettrait d’acquérir une vaste formation et des compétences utiles pour de nombreuses carrières – j’étais ouverte à tout ce qui pouvait se présenter.

Si vous n’étiez pas devenu juge qu’auriez-vous aimé faire d’autre ?

Si je n’étais pas devenu juge, j’aurais été très heureux de continuer à pratiquer le droit – c’est une profession merveilleuse. Je me serais probablement engagé davantage dans l’enseignement, notamment à la Faculté de droit.

Avez-vous une activité ou un passe-temps favori ?

J’aime cuisiner, voyager et pratiquer la natation.


À propos de l’honorable juge en chef Michael J. Wood

Deuxième vice-président du Conseil d’administration de l’ICAJ jusqu’au 16 novembre 2021
Juge en chef de la Cour d’appel de la Nouvelle-Écosse

L’honorable juge en chef Michael J. Wood est le juge en chef de la Cour d’appel de la Nouvelle-Écosse et le 23e juge en chef de la Nouvelle-Écosse. Il est diplômé de l’Université Acadia et a obtenu son diplôme en droit de l’Université Dalhousie en 1982. Il a pratiqué le droit administratif et les litiges civils à Halifax, en Nouvelle-Écosse, jusqu’à sa nomination à la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse en 2011. Il a été nommé le vingt-troisième juge en chef de la Nouvelle-Écosse en avril 2019. Il a donné des conférences pendant de nombreuses années à la Schulich School of Law de l’Université Dalhousie et contribue fréquemment à des programmes de formation destinés aux avocats et aux juges. Le juge en chef Wood est actif dans le domaine de l’éducation juridique, notamment en tant que membre du conseil d’administration de l’Institut canadien d’administration de la justice. Il s’est joint au conseil d’administration de l’ICAJ en 2015 et s’est retiré le 16 novembre 2021, à la suite de son mandat à titre de deuxième vice-président.

Biographie intégrale – en anglais (site internet des tribunaux de la Nouvelle-Écosse)

À propos de l'auteur

ICAJ

ICAJ

Fondé en 1974, l’Institut canadien d’administration de la justice (ICAJ) rassemble les individus et les institutions au service de l’administration de la justice et vise à promouvoir l’excellence en favorisant l’acquisition de connaissances, la formation et l’échange d’idées. L’ICAJ offre des programmes de formation multidisciplinaires qui s’adressent à tous les acteurs du système de justice, rédige des rapports et émet des recommandations pouvant servir d’assise au changement.