Retour sur la conférence consacrée à l’honorable Rosalie Silberman Abella – Une vie d’avant-garde

Publié par
mercredi, 13 juillet 2022
Publié dans Dernières nouvelles

Cette conférence de deux jours, organisée conjointement par le Centre de droit public de l’Université d’Ottawa, l’Institut canadien d’administration de la justice, le Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne et la Société des plaideurs a eu lieu les 12 et 13 mai 2022, en personne à Ottawa et en ligne.

Nous avions à cœur de souligner le départ à la retraite de l’honorable juge Rosalie Silberman Abella de la Cour suprême du Canada (le 1er juillet 2021), et de mettre en lumière son influence sur le droit et la société. Quelque 65 conférenciers du Canada et d’ailleurs et plus de 250 participants se sont réunis pour lui rendre hommage, soit en personne à Ottawa ou en ligne.

Une femme et une juriste remarquable au parcours impressionnant

Nommée à la Cour suprême du Canada en 2004, la juge Silberman Abella est la première femme d’origine juive à y siéger. Son parcours hors du commun est jalonné de précédents. Née dans un camp de personnes déplacées à Stuttgart, en Allemagne, elle a mené une carrière bien remplie avant de rejoindre la plus haute cour du Canada.

Son parcours professionnel est impressionnant. Elle fut avocate en pratique privée, juge au tribunal de la famille (la première femme enceinte et la première réfugiée nommée à la magistrature au Canada), réformatrice du droit (présidente de la Commission de réforme du droit de l’Ontario), arbitre du travail (présidente de la Commission des relations de travail de l’Ontario), professeure de droit (à l’Université McGill) et commissaire à la Commission d’enquête (la Commission royale d’enquête sur l’égalité en matière d’emploi de 1984 a créé le concept et le terme d’« équité en matière d’emploi »). Elle a été élue à la Société royale du Canada en 1997, à l’Académie américaine des arts et des sciences en 2007 et à l’American Philosophical Society en 2018 et en 2020, et elle a été décorée de la Croix de Commandeur de l’Ordre du Mérite par le président de l’Allemagne.

Elle est également diplômée du Conservatoire royal de musique, a été juge pour le prix littéraire Giller, a animé un débat des chefs entre candidats au poste de premier ministre et a envoûté le monde entier avec ses talents d’oratrice. Elle a laissé sa marque sur la Cour suprême du Canada, sur le droit au Canada et dans le monde entier, et sur le Canada en tant que nation et ambassadeur mondial des valeurs et de la jurisprudence canadiennes.

De nombreuses célébrations au programme

 

La conférence a pris son envol le mercredi 11 mai 2022 par une réception d’accueil et exposition artistique au Musée des Beaux-Arts du Canada, qui a rassemblé de nombreux participants et amis de la juge Abella. Les invités avaient l’occasion de découvrir 9 œuvres en particulier, soigneusement sélectionnées et commentées, illustrant le parcours et la personnalité de la juge Abella.

 

Quelques étudiantes et étudiants de la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa

De nombreux hommages furent rendus le jeudi 12 mai 2022, lors d’un banquet mémorable animé par l’éminent avocat Guy Pratte (associé chez BLG). Parmi ceux-ci, un très émouvant hommage du Conservatoire royal de musique, mettant en vedette les excellents musiciens Evan Pyne, au violon, et Ellen Annor-Adjei, au piano.

De gauche à droite : l’honorable David Lametti, l’honorable Rosalie Abella, le violoniste Evan Pyne, la pianiste Ellen Annor-Adjei et l’avocat Guy Pratte

Au cours des deux jours de conférence, de nombreuses séances et présentations ont souligné l’ensemble de l’héritage exceptionnel de la carrière remarquable de la juge Rosalie Silberman Abella.

 

 

L’événement s’est conclu le vendredi 13 mai 2022 par une discussion informelle très animée entre la juge Abella et le journaliste et auteur bien connu Paul Wells.

 

 

 

Vidéos de l’événement

Cliquez sur le lien suivant pour visionner certains panels, captés par CPAC (la chaîne d’affaires publiques par câble) : https://www.cpac.ca/rechercher?type=all&order=desc&key=Abella&page=1

Remerciements

Merci à l’ensemble des conférenciers et aux participants.

Merci à tous les partenaires de la conférence « AbellaFest » : Stockwoods LLP, Supreme Advocacy LLP, Henein Hutchison LLP, La Société royale du Canada, Lenczner Slaght, Goldblatt Partners LLP, Juristes Power Law et Pape Chaudhury LLP.

 

 

Merci aux coprésidents de la conférence : Gerald Chan, Stockwoods LLP, ancien assistant de la juge Abella ; Stephen Bindman, chercheur invité, Faculté de droit — section de common law, Université d’Ottawa ; la professeure Vanessa MacDonnell, codirectrice du Centre de droit public de l’Université d’Ottawa, Faculté de droit de l’Université d’Ottawa

 

 

À propos de l'auteur

ICAJ

ICAJ

Fondé en 1974, l’Institut canadien d’administration de la justice (ICAJ) rassemble les individus et les institutions au service de l’administration de la justice et vise à promouvoir l’excellence en favorisant l’acquisition de connaissances, la formation et l’échange d’idées. L’ICAJ offre des programmes de formation multidisciplinaires qui s’adressent à tous les acteurs du système de justice, rédige des rapports et émet des recommandations pouvant servir d’assise au changement.