Balados

Épisode 39 : Les conférences de règlement à l’amiable : points de vue du juge et de l’avocat

Droit de la famille – Nov 2021

Ce balado est disponible sur vos plateformes préférées, y compris Apple Podcasts et Spotify. Abonnez-vous dès maintenant et laissez vos évaluations et commentaires! Veuillez nous écrire à info@ciaj-icaj.ca si vous souhaitez recevoir un courriel lorsqu’un nouvel épisode est diffusé.

Visitez la page en anglais pour découvrir les balados dans cette langue. Bonne écoute!

Épisode 39 : Les conférences de règlement à l’amiable : points de vue du juge et de l’avocat
Date de diffusion : Le 25 novembre 2021

Aperçu

Dans cet épisode, l’avocate et animatrice Caroline Bourbonnais s’entretient avec sa collègue, Me Awatif Lakhdar, associée chez Lavery Avocats, et l’honorable André Roy, juge à la Cour supérieure du Québec. Ensemble, ils analysent les conférences de règlement à l’amiable (CRA) selon le point de vue du juge et de l’avocat, tout en abordant certains points essentiels : définition, déroulement, intervenants, avantages, rôle du juge et de l’avocat, facteurs de succès, etc.

Le thème du droit de la famille vous intéresse ? Écoutez le balado #33 sur la représentation des enfants dans le cadre d’un litige en matière familiale, le balado #36 sur l’enlèvement international d’un enfant et le balado #38 sur les points de vue du juge et de l’avocat en matière de droit familial.

Invitée 

  • Me Awatif Lakhdar, Lavery Avocats

Awatif Lakhdar est associée et avocate chez Lavery Avocats.Elle fait partie de l’équipe Droit de la famille, des personnes et des successions. Admise au Barreau du Québec depuis 2002, son principal champ de pratique est le droit de la famille et le droit international privé.

Me Lakhdar a développé une expertise qui relève des litiges extraterritoriaux impliquant des éléments d’extranéité. D’ailleurs, elle est régulièrement consultée notamment par ses paires dans le cadre des dossiers complexes impliquant: le traitement de la notion de la dot islamique dans le cadre d’un divorce au Québec, la reconnaissance au Québec du divorce prononcé à l’étranger selon le droit musulman, la considération légale de la notion de l’ordre public international, l’exécution réciproque des jugements dans un territoire étranger au Canada notamment dans les pays du Moyen-Orient, la litispendance internationale et la multiplication des recours interjuridictionnels, procréation assistée et les contrats de gestation, l’adoption internationale et l’application de la Convention de la Haye du 25 octobre 1980 sur l’enlèvement international d’enfants.

En collaboration avec des comités chapeautés par le Consulat général du Royaume du Maroc à Montréal, elle a parrainé plusieurs événements de nature juridique destinés entre autres à la communauté Maghrébine.

Me Lakhdar est également médiatrice familiale accréditée, médiatrice en matière civile et commerciale, ainsi que médiatrice à la Cour des petites créances. Au fils des années, Me Lakhdar a étendu sa pratique aux modes alternatifs de résolution des litiges particulièrement la médiation, elle a ainsi développé des aptitudes propres audit processus pour assister ses clients selon les plus hauts standards.

Elle parle couramment le français, l’anglais et l’arabe.

Nommé à la Cour supérieure pour le district de Montréal en novembre 2003, le juge Roy a agi à titre de juge coordonnateur de la Chambre des conférences de règlement à l’amiable de la Cour supérieure, de 2010 jusqu’en 2014..

Il est formateur et membre du Comité organisateur des programmes de formation en matière de médiation judiciaire de l’Institut national de la magistrature à l’intention des juges du Québec et de l’ensemble du Canada.

Au moment de sa nomination à la cour, il était associé au cabinet Heenan Blaikie où il exerçait en droit du travail et de l’emploi et en droit administratif. Il représentait des clients corporatifs et institutionnels.

Détenteur d’un Baccalauréat es arts (B..A.. de l’Université Laval – 1968) et d’un diplôme en droit (LL..L.. de l’Université de Sherbrooke – 1971), le juge Roy a été reçu au Barreau du Québec en 1972.

Animatrice

  • Me Caroline Bourbonnais, Lavery Avocats

Caroline Bourbonnais est avocate chez Lavery Avocats. Elle est membre du groupe Litige et règlement des différends. Elle exerce principalement dans les domaines du droit familial et du droit des successions.

Appelée à travailler dans des dossiers comportant des enjeux multiples et complexes, Me Bourbonnais a acquis une vaste connaissance des principes juridiques et procéduraux nécessaires au déroulement efficace des dossiers de ses clients. Dans le cadre des mandats qui lui sont confiés, elle assiste et conseille ses clients quant aux décisions stratégiques qui s’imposent afin d’assurer le respect de leurs droits.

Me Bourbonnais a de plus contribué à des dossiers d’envergure impliquant des procès de longue durée.

Sa pratique en litige l’amène régulièrement à effectuer des représentations devant la Cour supérieure du Québec, la Cour du Québec ainsi que la Cour d’appel du Québec.


En toute justice est une série de balados de l’Institut canadien d’administration de la justice qui donne la parole à différents acteurs du milieu juridique, pour explorer comment nous pouvons tous contribuer à une meilleure administration de la justice au Canada. Les membres de la communauté juridique y trouveront des propos éclairés sur des enjeux clés, des informations essentielles et des conseils judicieux pour enrichir leur pratique.

Visitez la section « Programmes à venir » de notre site Web ou la bibliothèque en ligne pour en apprendre davantage et élargir vos compétences. 

Vos questions et suggestions sont bienvenues. Veuillez nous écrire à info@ciaj-icaj.ca.